B_003_blablaIl ne faut pas vendre la peau de l'ours...

J'avais adoré le précédent livre de Daniel Blancou — "Le roi de la savane" aux éditions Delcourt / Shampooing —, petite douceur désuète et poétique, à la narration tendrement ciselée.

J'ai apprécié tout autant "Albert le magnifique" (éditions Sarbacane), plus froid, plus acide dans le propos, certes mais bigrement bien ficelé. Dans une entreprise à la "Brazil", un homme cherche à se fondre dans la masse. Mais chassez le naturel et il revient au galop :  la bête qui vit en lui va se réveiller... Albert est-il un terrible grizzli sauvage ou plutôt un doux nounours en mal d'humanité ? Allez savoir !

51zqXkNDGiL